Zappa ’88 :THE LAST U.S SHOW

Aujourd’hui est un grand jour car c’est la sortie d’un nouvel opus live de Zappa. Cet album est le dernier live de Frank Zappa sur le sol Américain.

Un groupe du tonnerre un album non moins explosif !

Personne ne le savait, pas même Frank Zappa , alors qu’il dirigeait son groupe de 11 personnes à travers une version festive de « America The Beautiful » pour clôturer son spectacle au Nassau Coliseum à Uniondale, NY le 25 mars , 1988, que ce serait la dernière fois qu’il jouerait aux États-Unis. Quelques jours plus tard, le groupe de 88 se rend en Europe pour une tournée dans plusieurs pays, avant d’imploser sur la route avant de pouvoir retourner aux États-Unis pour une autre série de spectacles programmés. Malgré les tensions croissantes au sein du groupe, l’ensemble était considéré comme l’un des meilleurs Zappa jamais constitués, un mélange habile de musiciens extrêmement talentueux composé de deux membres de longue date qui avaient joué avec The Maestro dès les premiers jours aux côtés de nouveaux ajouts passionnants, renforcés par son nouvel instrument préféré, le Synclavier. Une machine bien huilée armée d’un vaste répertoire de 100 chansons, le groupe adroit était tout aussi habile à jouer les chansons complexes et stimulantes de Zappa, défiant les genres, qu’ils interprétaient des compositions classiques de Bartók, Ravel et Stravinsky. 

Comme l’écrit Travers dans les notes de pochette, « Commencez par le pivot des groupes de tournée de 1981-1984 (Robert, Scott et Chad), ramenez Ike Willis, ajoutez la station de travail numérique Synclavier, une section de cuivres de 5 pièces avec le multi-instrumentiste Mike Keneally et vous avez ce que FZ a décrit comme « le meilleur groupe que vous n’ayez jamais entendu de votre vie ». Même si dire « jamais entendu » aurait pu être un peu exagéré, ce n’était pas loin car le groupe de courte durée (quatre mois de répétition en 1987/1988, suivi d’une tournée de février à juin 1988) n’a joué que quelques douzaine de spectacles sur la côte Est et en Europe avant de se séparer. Néanmoins, les spectacles qu’ils ont joués ensemble étaient électrisants et une masterclass en musicalité. 

Avec Zappa à la guitare solo, au chant et brandissant sa nouvelle obsession, le Synclavier, il a dirigé les débats à travers un ensemble de carrière, soutenu par un casting stellaire de membres vétérans du groupe et de nouveaux membres : Mike Keneally (guitare, synthé, chant) , Scott Thunes (basse électrique, Minimoog), Ike Willis (guitare rythmique, synthé, chant), Chad Wackerman (batterie, percussions électroniques), Ed Mann (vibes, marimba, percussions électroniques), Robert Martin (claviers, chant) et le section de cors de Walt Fowler (trompette, bugle, synthé), Bruce Fowler (trombone), Paul Carman (sax alto, soprano et baryton),Albert Wing (sax ténor) et Kurt McGettrick (sax baryton et basse, clarinette contrebasse). Le groupe a préparé près de 100 chansons et les sets étaient très variés, couvrant des airs des premiers albums de Mothers of Invention, mais avec des arrangements caractéristiques mis à jour et souvent en constante évolution ( « I Ain’t Got No Heart », « Love Of My Life , » « Who Needs The Peace Corps? » ), à de nouvelles compositions créées pour la tournée ’88 ( « Jesus Thinks You’re A Jerk » et « When The Lie’s So Big ») ainsi que des compositions classiques (Bartók, Ravel, Stravinsky) que Zappa aimait jouer pour exposer son public à une musique qu’il appréciait. En plus de l’inclusion de la section de cuivres de 5 pièces et de la seule tournée de Keneally, les concerts comprenaient également une utilisation intensive de l’échantillonnage via la machine alors actuelle, le Synclavier, que Zappa a pris sur la route pour la première fois, ainsi que les percussionnistes Mann et Wackerman utilisent des sons électroniques dans leurs configurations. 

Zappa ’88: The Last US Show comprend tout cela et bien d’autres faits saillants tels que les favoris des fans, « Peaches En Regalia », « The Black Page » « Inca Roads », « Sharleena » « Sofa #1 » et « Pound For A Marron. » Il comprend également une reprise au cor de « I Am The Walrus » des Beatleset la première sortie officielle du très recherché « The Beatles Medley », qui présente le groupe interprétant la musique de « Norwegian Wood » des Beatles , » « Lucy In The Sky With Diamonds » et « Strawberry Fields Forever » avec des paroles complètement modifiées pour refléter le récent scandale sexuel du télévangéliste Jimmy Swaggart. Les paroles de débauche se moquent du ministre hypocrite et faisaient partie du programme de Zappa pour démystifier les télévangélistes. 

Source Zappa.com

https://www.zappa.com/news/frank-zappas-final-american-show-be-released-first-time

L’album sur Spotify

SUAPYP #9 – Interview H-ékosi Wind Band

La musique de Frank Zappa a inspiré beaucoup de musiciens et continue de le faire longtemps après sa disparition, y compris auprès des orchestres. Dans cet épisode nous vous proposons une interview avec le H-ékosi Wind Band (page Facebook, site web) qui a un projet autour de l’oeuvre de Zappa.

Bonne écoute,

Greg & Pierre.

SUAPYP #8 – Gimmicks de Zappa avec Greg guitare à la main

Avec un guitariste du calibre de Grégory François en tant que co-host du podcast sur la musique de Frank Zappa, on n’était obligé d’avoir de la guitare à l’intérieur d’une émission un jour ou l’autre ! C’est chose faite dans cet épisode numéro 8 où on explore le jeu de guitare de Zappa.

Bonne écoute,

Greg & Pierre.

SUAPYP #7 – Interview Pierrejean Gaucher

Le musicien Pierrejean Gaucher (pierrejeangaucher.com) est un guitariste qui a beaucoup joué la musique de Frank Zappa et l’a aussi intégré dans son travail au travers de ses albums personnels. Le dernier en date intitulé Zappe Satie fait un pont pas si improbable que ça entre la musique de Frank Zappa et d’Erik Satie. Voilà Pierrejean en invité pour la première interview de SUAPYP.

Bonne écoute,

Greg & Pierre.

SUAPYP #6 – Les musiciens de Frank Zappa

Frank Zappa a eu une carrière d’une telle variété avec des formations souvent très importantes que beaucoup de musiciens ont croisé son chemin. Dans ce nouvel épisode de SUAPYP, nous tentons de démêler un peu cet écheveau. Pas mal de ces musiciens ont eu une carrière importante après cette expérience. Ce fut le cas de Steve Vai, Mike Keneally, Terry Bozzio et bien d’autres.

Liste non exhaustives de musiciens de Zappa

  • Steve Vai
  • Mike Keneally
  • Scott Thunes
  • Ray White
  • Jean-Luc Ponty
  • Napoleon Murphy Brook
  • George Duke
  • Terry Bozzio
  • Chad Wakerman
  • Tommy Mars
  • Ike Willis
Jean-Luc Ponty et Frank Zappa

Liens

Greg & Pierre.

La maison de Frank ça vous dit ?

Nous le savons tous aujourd’hui (peut-être pas) la maison de Frank a été rachetée par Lady Gaga en 2016.
A l’époque une vidéo visite virtuelle a faite son apparition sur Youtube et elle y est toujours.
On découvre alors une maison de rêve et l’on peut apercevoir rapidement le UMRK à savoir le studio de Frank.

C’est vraiment une vidéo GEEK de Zappa mais bon on ne se refait pas.

Le UMRK a fait son apparition début 80, le premier album a avoir été enregistré là-bas est celui de Missing Persons le nouveau groupe de Terry Bozzio à l’époque.
Frank voulait voir si le studio était fonctionnel avant de travailler sur ses propres albums et avait donc proposait à Bozzio d’enregistrer l’album de Missing Persons gratuitement…ça ne se refuse pas vraiment.

Le premier album de Frank à avoir été enregistré au UMRK est « You Are What You Is »

SUAPYP #5 – Guitares et matos de Zappa

Bon, ce n’est pas trop tôt ! On se met enfin à parler de matos guitare dans cet émission. C’est bien la moindre des choses car Frank Zappa était un fou de matos. Il n’hésitait pas à emmener avec lui des monceaux de matériels, que ce soit pour le concert lui-même ou bien pour enregistrer chaque performance et balance.

Liens

Titres diffusés :

Greg & Pierre

SUAPYP #4 – Zappa en concert

Frank Zappa a passé une bonne partie de sa vie sur la route à donner des concerts un peu partout dans le monde. Les formations qui l’ont accompagnées ont bien sûr beaucoup évolué au fil du temps. Dans ce nouvel épisode nous abordons donc le Zappa live !

Liens

  • Robert Charlebois : Petroleum (lien Spotify)
  • Sinister Footwear 2nd Movement – live 88 (lien Spotify)

Vidéos

Et vous ? Vous l’avez vu en concert Frank Zappa ? Dites le nous dans les commentaires.

Greg & Pierre.